Forums » [Recueil] de Kankur : "Tsukimi satsubatsu" histoire de samurais.:

Kankur
Kankur
Excellent Genin

  • 9 Messages | Galerie | Recueil | Offline

[Recueil] de Kankur : "Tsukimi satsubatsu" histoire de samurais.

Bonjour,alors voilà, je me lance dans l'écriture et je commence par une histoire de samurais. Donc pour que vous puissiez évaluer ma création,je vous poste le premier chapitre, ce dernier met en place l'histoire et commence avec le chapitre 2 à structurer les lieux ou évolurons les héros. La suite de la fiction se trouve sur [url]http://kankur.overblog.com[/url] .



Tsukimi satsubatsu chapitre 1:Le commencement.
Tout commence dans une plaine balayée par le vent tempétueux de Kantô, cette région magnifique avait de grande ville, avec de nombreux petits commerces. Parmi ces ruelles, un orphelinat se dressait. Dedans plus de cent-cinquante enfants se côtoyaient, parmi eux, trois gamins.

L’un était petit, maigre, on voyait dans ces yeux une fourberie lancinante, il prenait souvent des risques et était assez habile pour parcourir les dortoirs en sautant de lustre en lustre, il se nommait Akitsuna, ces deux parents était mort lors de la troisième guerre, son père était soldat et ça mère était une simple femme de maison.

Le deuxième était plus grand que ces « amis », et aussi un peu plus enveloppé, non, il n’était pas gros, il avait juste une ossature plus imposante, mais détrompez-vous, ce n’était pas pour autant qu’il était lent. Ces yeux semblaient vous regarder au plus profond de votre âme. Quand il bougeait on voyait que tous ces mouvements étaient calculés ; il possédait une dextérité exceptionnelle pour son âge. Ces parents étaient morts dans le génocide des montagnes de Nagano. Il se nommait Kinnao.

Le troisième et dernier était un enfant plutôt calme, il avait une corpulence commune pour l’époque, il ressemblait à tous les enfants autour de lui, il se noyait dans la masse. Mais en regardant de plus près, on voyait une certaine gentillesse par moment ou une démence, personne le cernait, enfin, ces « amis » devaient le connaitre, sans doute... Son nom était peu commun, Takahiro, finalement le plus mystérieux.

Quelques années après leurs arrivés, un maître forgeron était venu chercher des enfants pour travailler dans sa boutique. Masamune créait des katanas pour les samurais adultes les plus connus…Le maître voulu prendre Kinnao mais ce dernier ne voulu partir sans les deux autres ! Finalement il prit les trois, et ils partirent ensemble vers Chûgoku, plus particulièrement vers l'île de Miyajima. Là-bas une demeure assez simple les attendez, les trois enfants eurent une chambre commune et trois années passèrent…

Pendant ces trois ans, les enfants aidèrent l’artisan et s’entrainèrent la nuit avec des wakizashi, quand ils arrivèrent à leurs dix-huit ans, ils décidèrent de devenir de vrais samurais, ils demandèrent la permission à Masamune, qui accepta. Pour les remercier du travail qu’ils avaient remplis, ils leurs forgèrent trois armes, deux katanas et un yumi(arc).

Le katana de Kinnao était assez long et on voyait qu’il était lourd, il arrivait d’ailleurs à trancher des buches de bois en un seul coup. Mais la dextérité dont il faisait preuve déjà petit se voyait dans ces mouvements. Il contrôlait son katana d’une façon admirable.

Le yumi de Takahiro, était fait à partir d’un métal résistant et souple (ce qui était peu commun), le maître avait mis tout son art dans la réalisation de cette arme antique, cette dernière était orné de nacre qui donné un éclat admirable. Takahiro possédait un carquois de cents flèches, elles étaient d’une finesse remarquable. De plus, le jeune samurai possédait un tanto (petit poignard) lui venant de son enfance, il savait contrôler ce dernier d’une façon atypique.

La dernière arme, le katana de Akitsuna, était un katana exceptionnel ; en effet, ce dernier avait une forme peut commune pour cette époque, il était d’une longueur moyenne mais sa lame était fine sur le bout et s’épaississait près du manche.

Les trois compères gardèrent leurs wakizashi et partirent vers Kinki pour aller voir un forgeron qui leurs donnerait une armure.

En route ils décidèrent de nommer leur groupe « Tsukimi satsubatsu ».

www.kankur.overblog.com

Lüge
Lüge
Etudiant

  • 1551 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Recueil] de Kankur : "Tsukimi satsubatsu" histoire de samurais.

Clap Clap ! De la grande littérature. Dommage que tu ne sois plus sur won pour récolter tes lauriers. Tu as mis combien de temps pour écrire une si belle histoire ?

Dernière modification par belgarion (09-04-2021 01:17:13)

No Pasaran.

WhiteBeard
WhiteBeard
Bon Genin

  • 37 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Recueil] de Kankur : "Tsukimi satsubatsu" histoire de samurais.

Oui dommage elle déchire ton histoire j'aurai aimé voir la suite peace

Dernière modification par WhiteBeard (11-04-2021 10:44:00)

Qu'y a-t-il? Quelque chose ne va pas?

avensis
avensis
Etudiant

  • 26 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Recueil] de Kankur : "Tsukimi satsubatsu" histoire de samurais.

[quote=Kankur]Bonjour,alors voilà, je me lance dans l'écriture et je commence par une histoire de samurais. Donc pour que vous puissiez évaluer ma création,je vous poste le premier chapitre, ce dernier met en place l'histoire et commence avec le chapitre 2 à structurer les lieux ou évolurons les héros. La suite de la fiction se trouve sur [url]http://kankur.overblog.com[/url] .



Tsukimi satsubatsu chapitre 1:Le commencement.
Tout commence dans une plaine balayée par le vent tempétueux de Kantô, cette région magnifique avait de grande ville, avec de nombreux petits commerces. Parmi ces ruelles, un orphelinat se dressait. Dedans plus de cent-cinquante enfants se côtoyaient, parmi eux, trois gamins.

L’un était petit, maigre, on voyait dans ces yeux une fourberie lancinante, il prenait souvent des risques et était assez habile pour parcourir les dortoirs en sautant de lustre en lustre, il se nommait Akitsuna, ces deux parents était mort lors de la troisième guerre, son père était soldat et ça mère était une simple femme de maison.

Le deuxième était plus grand que ces « amis », et aussi un peu plus enveloppé, non, il n’était pas gros, il avait juste une ossature plus imposante, mais détrompez-vous, ce n’était pas pour autant qu’il était lent. Ces yeux semblaient vous regarder au plus profond de votre âme. Quand il bougeait on voyait que tous ces mouvements étaient calculés ; il possédait une dextérité exceptionnelle pour son âge. Ces parents étaient morts dans le génocide des montagnes de Nagano. Il se nommait Kinnao.

Le troisième et dernier était un enfant plutôt calme, il avait une corpulence commune pour l’époque, il ressemblait à tous les enfants autour de lui, il se noyait dans la masse. Mais en regardant de plus près, on voyait une certaine gentillesse par moment ou une démence, personne le cernait, enfin, ces « amis » devaient le connaitre, sans doute... Son nom était peu commun, Takahiro, finalement le plus mystérieux.

Quelques années après leurs arrivés, un maître forgeron était venu chercher des enfants pour travailler dans sa boutique. Masamune créait des katanas pour les samurais adultes les plus connus…Le maître voulu prendre Kinnao mais ce dernier ne voulu partir sans les deux autres ! Finalement il prit les trois, et ils partirent ensemble vers Chûgoku, plus particulièrement vers l'île de Miyajima. Là-bas une demeure assez simple les attendez, les trois enfants eurent une chambre commune et trois années passèrent…

Pendant ces trois ans, les enfants aidèrent l’artisan et s’entrainèrent la nuit avec des wakizashi, quand ils arrivèrent à leurs dix-huit ans, ils décidèrent de devenir de vrais samurais, ils demandèrent la permission à Masamune, qui accepta. Pour les remercier du travail qu’ils avaient remplis, ils leurs forgèrent trois armes, deux katanas et un yumi(arc).

Le katana de Kinnao était assez long et on voyait qu’il était lourd, il arrivait d’ailleurs à trancher des buches de bois en un seul coup. Mais la dextérité dont il faisait preuve déjà petit se voyait dans ces mouvements. Il contrôlait son katana d’une façon admirable.

Le yumi de Takahiro, était fait à partir d’un métal résistant et souple (ce qui était peu commun), le maître avait mis tout son art dans la réalisation de cette arme antique, cette dernière était orné de nacre qui donné un éclat admirable. Takahiro possédait un carquois de cents flèches, elles étaient d’une finesse remarquable. De plus, le jeune samurai possédait un tanto (petit poignard) lui venant de son enfance, il savait contrôler ce dernier d’une façon atypique.

La dernière arme, le katana de Akitsuna, était un katana exceptionnel ; en effet, ce dernier avait une forme peut commune pour cette époque, il était d’une longueur moyenne mais sa lame était fine sur le bout et s’épaississait près du manche.

Les trois compères gardèrent leurs wakizashi et partirent vers Kinki pour aller voir un forgeron qui leurs donnerait une armure.

En route ils décidèrent de nommer leur groupe « Tsukimi satsubatsu ».[/quote]
Salut dommage que le lien ne soit plus disponible.

https://www.minimilitia.mobi/ https://www.applock.ooo/

Dernière modification par avensis (18-05-2021 20:45:42)

 

Pied de page des forums