Forums » [Société] L'avortement:

[Société] L'avortement  

Lancé par djunin dorian - 319 réponses - Page 13



Lord Garwolf
Lord Garwolf
Bon Chuunin

  • 248 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Société] L'avortement

Je suis contre...

Je suis resté un an avec une fille. Elle est tombé enceinte et c'était voulu. Seulement, il y a des choses qui ont fait que j'ai été amené à la quitter.
J'étais contre cet avortement, je lui ai dit que même si nous n'étions plus ensemble, je voulais jouer mon rôle de père. Que si elle n'en voulait pas, je m'en occuperais. J'avais une situation etc...

Seulement, elle a refusé. Pour me faire du mal, elle a avorté dans mon dos. Son ultimatum pour ne pas avorté était que je devais revenir auprès d'elle.
Je suis désolé mais la vie d'un bébé N'EST PAS UN JEU.

Je n'ai pas lu tous les postes mais on voit que tout le monde parle de la mère patatipatata....ET LE PÈRE? Vous y pensez? Un père qui aurait tout donner à son enfant?

Donc oui je considère l'avortement comme un crime.

Oui mais ceux victime de viol? Certes la grossesse est sur, mais elle peut accouché sous X et rendre un couple stérile qui désire avoir un enfant heureux.

Donc bref, c'était juste une petite parenthèse, je ne m'étalerais pas sur ma vie....

Ah si...(hors sujet) pour ceux qui me demande pourquoi je crée des évents pour faire revivre un site? Pourquoi je dépense mon argent?

Ma réponse serait de vous dire de faire un rapprochement entre ma folie...et ce poste.
Cela me permet de penser à autre chose. Je passe des temps sur ce site pour cette raison.

Heureusement que j'ai retrouvé une chérie aimante qui prends soins de moi...car mon enfant me manque...

 

Nathansky
Nathansky
Chuunin

Re: [Société] L'avortement

[quote=Lord Garwolf]Oui mais ceux victime de viol? Certes la grossesse est sur, mais elle peut accouché sous X et rendre un couple stérile qui désire avoir un enfant heureux.[/quote]
Donc en gros, une femme qui s'est fait violenté pour ensuite être violé doit supporter les neufs mois de grossesse et l'accouchement, même si elle ne désire pas d'enfant, car quelque part dans le monde, une autre femme est stérile ?

C'est moi qui ait un problème, ou le raisonnement tient pas du tout la route ?

Perso, je suis ni pour, ni contre. L'avortement est un choix à 70/30. La femme doit supporter la grossesse, mais l'homme aussi doit assumer au final. Donc bon, tu peux avoir un homme qui veut que sa femme avorte et la femme non. Ou bien la femme veut avorter et l'homme non. Ou encore une entente parfaite.

Tu as pas de choix défini, il faut surtout savoir se projeter dans l'avenir, un minimum au moins, et se demander si le couple peut l'assumer.

Faut arrêter les réflexions débiles de pseudo croyants. "Avorter c'est un crime, c'était une vie blablabla."
Quand un mec se masturbe, j'ai jamais vu une foule en colère avec des pancartes qui crient au génocide..

© CoKo Corporation

Light body
Light body
Bon Genin

  • 4299 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Société] L'avortement

[quote]Faut arrêter les réflexions débiles de pseudo croyants. "Avorter c'est un crime, c'était une vie blablabla."
Quand un mec se masturbe, j'ai jamais vu une foule en colère avec des pancartes qui crient au génocide..[/quote]
Je n'ai plus vraiment envie de m'étendre dans le débat, car personne ne fait pas vraiment l'effort de se pencher sur les discours de son voisin (Sachez néanmoins que cela n'est en rien une critique ... Tout homme est libre de suivre lès idéaux qu'il ou elle a choisis. Je n'aime juste pas perdre mon temps...)....

Je voudrais juste répondre au poste: Généralement, à part à la télévision (ça dépend de ce que tu regardes), un garçon ou une fille se “masturbe“ en cachette. Certains ont même parfois honte d'apprecier le geste malgré eux.
Mais dans l'ensemble, c'est un geste réprimandait par les moeurs de la société. Et dès que c'est connu que tu t'y adonnes, crois-moi qu'ils sont nombreux à tenter de t'en dissuader, mais vue qu'ils ne peuvent d'accompagner partout ....

 

Itachi-Du-72
Itachi-Du-72
Excellent Chuunin

  • 101 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Société] L'avortement

[u][i][b]Quand un mec se masturbe, j'ai jamais vu une foule en colère avec des pancartes qui crient au génocide..[/b][/i][/u]


[img]https://i.imgflip.com/srvg6.jpg[/img]


Les erreurs suivantes doivent être corrigées pour que le message puisse être envoyé :
Les messages doivent être argumentés, nous vous invitons à relire les règles. Pour le dialogue, le bar est à votre disposition.

 

Hikyou
Hikyou
Bon Genin

Re: [Société] L'avortement

[quote=Nahisasu]tu sais que même à l'état de fœtus ça reste quand même un être vivant, peu développé je te l'accorde mais un être vivant quand-même et puis pour celle qui veulent pas d'enfant y a des moyens de contraception ou même carrément l'abstinence (sauf pour celles qui sont violées)  pour éviter de tomber enceinte

Et puis selon moi peu importe comment on a un enfant il apporte toujours plus de joie  que de peine, en tout cas moi je ne pourrai jamais me résoudre à tuer un être qui grandi en moi.[/quote]
Dis-moi ? Manges-tu de la viande ? smile
[hr /]
[quote]Faut arrêter les réflexions débiles de pseudo croyants. "Avorter c'est un crime, c'était une vie blablabla."
Quand un mec se masturbe, j'ai jamais vu une foule en colère avec des pancartes qui crient au génocide..[/quote]
Bha sinon, tous les jours chaque homme fait sûrement pire que dans les camps de birkenau. Mais je n'irais pas jusqu'à calculer le total de toutes les masturbations dans le monde... même si pousser le vice pourrait être amusant. (Dans le genre j'ai déjà calculé le nombre de pixel que pourrait faire la surface de la terre...) smile

Dernière modification par Hikyou (20-10-2015 05:41:34)

La politique n'est pas un métier, personne ne possède de titre à gouverner.

Datura
Datura
Bon Genin

Re: [Société] L'avortement

[quote=mickathebest]Un fœtus est autant être vivant qu'un spermatozoïde, la moindre de tes cellules est vivante et alors?
D'ailleurs c'est drôle comme vous arrangez vos règles comme elles vous plaisent, un chien est aussi un être vivant, et le porc que t'as dans ton assiette aussi (enfin avant d'y finir). Mais là c'est pas grave de les buter?
Une araignée aussi non? C'est pas un être vivant? Ha mais c'est moche, ballec' on écrase et hop.
Un fœtus? HA NON surtout pas ça va donner un bébé un jour et c'est mignon et SURTOUT c'est humain, quel monstre voudrait abréger sa vie?
Alors, être vivant? Ptet, et?
Bref, arrêtons de jouer sur les mots, ce n'est pas encore un enfant et personne n'en souffrira, même pas lui, la vie est déjà assez merdique pour qu'on te la fasse pas démarrer avec des malus.

Est ce qu'il vaut mieux stopper sa vie avant même qu'elle commence ou la forcer à démarrer sachant qu'elle sera tout sauf une partie de plaisir? La seule vraie question c'est ça. Pourquoi vouloir infliger à quelqu'un qui n'est pas encore là une vie qui commence déjà très mal? En plus d'infliger toutes les merdes de la grossesse à la mère.
Le plus dégueulasse des deux, à mes yeux, c'est celui qui oblige tout le monde à entrer dans un monde de merde.

Et si on parle d'avortement, c'est justement parce qu'il y a eu viol ou accident de contraception, c'est justement parce qu'il y a un futur enfant et qu'on n'en veut pas. Ne parle pas des cas où le problème ne se pose pas.

Et pour la dernière partie justement bah c'est selon toi, c'est pour toi, alors si toi tu peux pas bah tant mieux ou tant pis pour toi. Mais n'empêche pas ceux pour qui c'est pas le point de vue de se débarrasser d'un fardeau qui leur apportera plus de peine que de joie.
Et tuer c'est un grand mot, comme je le répète, tuer un fœtus.. faut pas abuser. Et n'essaye pas de me justifier ta définition d'un être vivant parce que mon araignée n'est pas loin. Ni mes spermatozoïdes.


... J'allais répondre à ce qui suit en lisant "futur" oui futur justement bordel de merde, un truc futur ne peut pas souffrir s'il est futur merde.
Et puis j'ai continué à lire et j'ai explosé de rire.
J'abandonne désolé.[/quote]
Merci.

[hr /][quote=Lord Garwolf]Je suis contre...

Je suis resté un an avec une fille. Elle est tombé enceinte et c'était voulu. Seulement, il y a des choses qui ont fait que j'ai été amené à la quitter.
J'étais contre cet avortement, je lui ai dit que même si nous n'étions plus ensemble, je voulais jouer mon rôle de père. Que si elle n'en voulait pas, je m'en occuperais. J'avais une situation etc...

Seulement, elle a refusé. Pour me faire du mal, elle a avorté dans mon dos. Son ultimatum pour ne pas avorté était que je devais revenir auprès d'elle.
Je suis désolé mais la vie d'un bébé N'EST PAS UN JEU.

Je n'ai pas lu tous les postes mais on voit que tout le monde parle de la mère patatipatata....ET LE PÈRE? Vous y pensez? Un père qui aurait tout donner à son enfant?

Donc oui je considère l'avortement comme un crime.

Oui mais ceux victime de viol? Certes la grossesse est sur, mais elle peut accouché sous X et rendre un couple stérile qui désire avoir un enfant heureux.

Donc bref, c'était juste une petite parenthèse, je ne m'étalerais pas sur ma vie....

Ah si...(hors sujet) pour ceux qui me demande pourquoi je crée des évents pour faire revivre un site? Pourquoi je dépense mon argent?

Ma réponse serait de vous dire de faire un rapprochement entre ma folie...et ce poste.
Cela me permet de penser à autre chose. Je passe des temps sur ce site pour cette raison.

Heureusement que j'ai retrouvé une chérie aimante qui prends soins de moi...car mon enfant me manque...[/quote]
Oui, si tu avais lu, tu aurais prit en compte l'avis de la mère en effet...

MAIS.

Égoïste que tu es, à ne voir que le coté : "omg je me serais tellement bien occupé hypothétiquement de mon chiard, tellement j'aurais été un bon père, jusqu'à ce que je trouve quelque chose de mieux à faire"

Oui... t'aurais fait les choses à distance, pendant que la mère aurait du faire tout le sale boulot, tu te serais amusé, t'aurais continué ton train-train, et de temps en temps tu serais venus voir le petit machin que ta b*t* dans son v*g*n a pu créer avec l'aide de la libido. Tu trouverais ça mignon, au début, jusqu'à ce que ça te vomisse deux trois fois dessus ou que ça sente la merde dans sa couche. Puis tu te serais lassé, tu l'aurais ensuite vu moins souvent, ayant peur -et te rendant compte enfin- des responsabilités, prise -trop- tôt, puis l'enfant aurait grandit avec un père distant qui dirait, lui, que c'est la faute de la mère, parce qu'il n'assume pas vraiment ses décisions.

Alors là, tu critiques la mère, mais si tu étais honnête avec toi-même, que tu y réfléchissais VRAIMENT, tu la remercierais. Parce que pour être aussi inconséquent, tu n'es vraiment pas prêt à t'occuper de la charge qu'un enfant représente... la mère est surement plus mature que toi pour avoir prit cette décision. (Les hommes font grand cas de ce genre de choses, mais ils ne sont souvent pas conscient de tout ce que ça engendre, suffit de voir mon père ... il voulait des gosses, ma mère non, au final, il a forcé ma mère et c'est ma mère qui s'occupaient de nous en plus de travailler et lui ne foutait RIEN... de plus, les hommes n'ont pas les phéromones que l'accouchement délivrent, leur seul intérêt à avoir une progéniture c'est la fierté et la fierté change aussi facilement que leur intérêt pour telle ou telle femme, donc c'est tout à fait normal que cette fille ait agit ainsi, elle voulait un minimum d'assurance derrière.... je sais pas... mets-toi à sa place... un mec te quitte alors que t'es enceinte, il te promet de t'aider certes... mais le mec t'as quitté peux-tu faire confiance aussi facilement à quelqu'un qui vient de t'abandonner ?... c'est un reflex de survie de ne pas lui faire confiance aussi facilement... t'es 'mignon' toi... m’étonne pas que tu n'y comprennes rien avec si peu d'empathie). C'est tout à fait normal pour une mère de vouloir mettre son enfant à l'abri, même quitte à le tuer (d'ailleurs ça se voit souvent dans la nature des mères qui mangent leur rejetons car elles n'ont pas la force de les faire grandir) là, elle ne pouvait juste pas t'accorder sa confiance pour élever cet enfant alors elle a préféré ne pas lui infliger de souffrances inutiles (il aurait surement finit en famille d'accueil ou en foyer et franchement c'est peu recommandable)..

Donc évidemment toi, homme égocentrique dans toute ta splendeur, qui trempe son machin et pouf ça fait un gosse c'est facile ! Tu ne le portes pas pendant neuf mois. Tu n'as pas les nausées. Tu n'as pas les douleurs... Tu n'as pas les déformations... et parfois voir souvent les hommes se sentent moins responsables... donc ajoute à ça la charge psychologique.

ALORS.

Oui, soit bien heureux d'être né homme, mais putain, essaies d'avoir un peu de considération pour l'effort  que ça peut représenter d'engendrer une nouvelle vie... arrête de croire que c'est aussi putain de facile que de tremper sa kékette car ça n'a rien à voir... et essaie seulement d'imaginer la douleur qu'est celle de se faire écarteler une partie très sensible de ton corps... qui se trouverait... je sais pas... entre tes jambes par exemple (sachant en plus que les hommes chialent/gueulent pour une pauvre petite épilation ou un poil arraché, je rirais bien de voir un mec en train d'accoucher) smile

Dernière modification par Datura (20-10-2015 05:27:10)

Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra fou.

Itachi-Du-72
Itachi-Du-72
Excellent Chuunin

  • 101 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Société] L'avortement

[quote=Datura]Oui, soit bien heureux d'être né homme,[/quote]
[i]Tu ses que maintenant tu peux te faire greffé une queue ? car ta l'air de vouloir être un homme donc on ses jamais.
[/i]





Les erreurs suivantes doivent être corrigées pour que le message puisse être envoyé :
Les messages doivent être argumentés, nous vous invitons à relire les règles. Pour le dialogue, le bar est à votre disposition.

 

mickathebest
mickathebest
Chuunin

Re: [Société] L'avortement

[quote=Itachi-Du-72][quote=Datura]Oui, soit bien heureux d'être né homme,[/quote]
[i]Tu ses que maintenant tu peux te faire greffé une queue ? car ta l'air de vouloir être un homme donc on ses jamais.
[/i][/quote]
Dommage qu'on puisse pas (encore) te faire essayer la grossesse et l'accouchement x)
Car t'as pas l'air de trouver la condition d'une femme moins plaisante que celle d'un homme. Donc, on SAIT jamais.

Si dieu existe, c'est son problème. Mon dieu, mon dieu, délivrez-nous de toutes les religions.

Kerr Smith
Kerr Smith
Nidaime Jounin

Re: [Société] L'avortement

[quote=mickathebest]Est ce qu'il vaut mieux stopper sa vie avant même qu'elle commence ou la forcer à démarrer sachant qu'elle sera tout sauf une partie de plaisir? La seule vraie question c'est ça. Pourquoi vouloir infliger à quelqu'un qui n'est pas encore là une vie qui commence déjà très mal? En plus d'infliger toutes les merdes de la grossesse à la mère.
Le plus dégueulasse des deux, à mes yeux, c'est celui qui oblige tout le monde à entrer dans un monde de merde.[/quote]
Donc certaines formes de vie sont tellement insupportables qu'il vaut mieux ne pas naitre. Pas mal côté déontologie.

On peut donc aussi interdire la naissance des handicapés, castrer les alcoolos et empêcher la procréation dans les milieux défavorisés, histoire d'eviter tout malus de départ.

 

mickathebest
mickathebest
Chuunin

Re: [Société] L'avortement

[quote=Kerr Smith]Donc certaines formes de vie sont tellement insupportables qu'il vaut mieux ne pas naitre. Pas mal côté déontologie.

On peut donc aussi interdire la naissance des handicapés, castrer les alcoolos et empêcher la procréation dans les milieux défavorisés, histoire d'eviter tout malus de départ.[/quote]
Personne n'a parlé d’interdiction, ou de systématiquement empêcher un mauvais départ dans la vie, on parle de permettre à la femme d'avoir le choix de donner la vie ou non selon si elle en a envie ou non.
Tu ne vois pas une légère nuance là?

Une vie qui n'en est pas encore une n'a aucun droit, c'est à la personne qui peut donner la possibilité à cette vie d'exister de décider si elle en a envie ou non.
Tu trouves anormal qu'on propose à une femme d'avorter si elle sait par avance que son enfant aura une maladie handicapante qui peut être incurable? Si je te suis bien.
Il faut absolument l'obliger à donner naissance à l'enfant, sachant tout ce que ça implique?

Je ne comprends pas votre obsession pour quelque chose qui n'est pas encore là.
Mais écoute si tu trouves n'importe quelle forme de vie supportable et le simple fait d'être en vie comme suffisant, fous toi dans un fauteuil et rend toi complètement paralysé, ensuite tu me diras si ta vie vaut le coup d'être vécue.

Encore si l'enfant était déjà là, déjà né, je comprendrais qu'on se préoccupe de lui, mais justement il n'est pas encore né. Une fois qu'un enfant handicapé est là, évidemment qu'il mérite de vivre (et encore, c'est un sujet à débat là aussi à propos des gens qui n'ont justement pas envie de vivre si c'est pour avoir continuellement un fardeau qu'il est bien plus facile de supporter quand on le regarde de l’extérieur).

C'est comme si je te disais "putain hier t'étais trop fatigué pour sauter ta meuf? Tu te fous de moi? Et le pauvre enfant qui aurait pu être "fabriqué" ce soir là t'y as pensé? ça te fait rien de l'empêcher de venir au monde simplement parce que monsieur est fatigué?".
(Même raisonnement si tu l'as qd même sautée mais avec une capote).
Non désolé non, t'as envie de faire un gosse, t'en fais un, t'as pas envie tu le fais pas.

Donc non j'vais pas castrer les alcoolos, par contre si je sais par avance que la vie que je vais amener dans ce monde sera dès le départ accablée par 10x plus de souffrance qu'un enfant normal, je ne lui infligerai pas le supplice de le faire naitre, ça c'est clair (même si c'est pas moi qui doit le porter).
Une fois que t'es dans ce monde t'as pas d'autre choix que de supporter la souffrance que tu reçois, alors si t'y es pas encore, mais que tu sais déjà que c'est mal barré, c'est ptet mieux de pas venir.
Dans tous les cas, c'est de toute façon pas toi qui décide de naitre ou pas mais la personne qui a le pouvoir de faire en sorte que ça arrive, et personne d'autre.

La seule réelle question, c'est : A partir de quand "l'enfant" est il considéré justement comme un enfant, comme un être vivant à part entière qui a ses propres droits, qu'on considère vivant et indépendant de la mère?
A partir de quand la chose qui grandit dans le ventre de la mère est autre chose qu'un amas de cellules qui grossis et donc une partie intégrante du corps de la femme?
A mes yeux, même si des études montrent que blabla l'enfant apprend déjà dans le ventre et blablabla, perso j'suis même d'avis que tant qu'il est dans le corps de la mère, lié à la mère et dépendant de la mère, même s'il "pense" il n'est qu'une partie de la mère jusqu'au moment de la section du cordon, c'est à mes yeux le moment précis où il devient un être vivant à part et indépendant, c'est à ce moment qu'il n'appartient plus au corps de la mère.

Désolé mais même si j'ai un ballon qui pense dans mon ventre, ça reste une partie de mon corps, si mon foie se mettait à penser il fermerait sa gueule parce que ça reste qd même mon corps. Le jour où mon organe qui pense par lui même sort de mon bide et se balade tout seul, il aura des droits en tant qu'être vivant. Mais ça c'est un autre débat, on parle même pas d'avorter à 8 mois là.

Dernière modification par mickathebest (20-10-2015 16:05:35)

Si dieu existe, c'est son problème. Mon dieu, mon dieu, délivrez-nous de toutes les religions.

Kerr Smith
Kerr Smith
Nidaime Jounin

Re: [Société] L'avortement

mickathebest > Ah nan mais je suis d'accord sur le fait que la femme est en droit de disposer de son corps comme elle l'entend, même si j'ai encore du mal à considérer un "potentiel" être vivant (oui potentiel parce que à en croire la façon dont certains en parlent on aurait plus l'impression d'avoir à faire à un chew-gum) comme étant jetable à souhait.
Bon après quand à savoir si un amas de cellule ou un foetus a déjà une conscience ça c'est un autre débat.

Nan le truc qui me dérange c'est qu'on sorte l'excuse du pauvre petit enfant pour justifier l'avortement. La gamine en cloque de 16 ans va surtout avorté parce qu'elle a peur, que c'est gênant et que ça trouble sa petite vie bien tranquille d'ado au lyçée. Pareil pour la mère qui aura tendance à s'inquiéter de l'avenir de sa fille. Dans le fond on peut pas lui reprocher d'être égoïste. Mais y a pas forcément de "pauvre petit enfant" dans le sens ou rien ne l'empêche d'accoucher sous X ou de faire en sorte que son enfant soit elevé dans les meilleurs conditions possibles. Et même si c'est pas le cas on a pas forçement un avenir déterminé à la naissance.

Enfin bref tout ça pour dire que l'avortement est un droit, certes, mais que c'est pas non plus l'acte héroïque du siècle.

[quote=mickathebest]Mais écoute si tu trouves n'importe quelle forme de vie supportable et le simple fait d'être en vie comme suffisant, fous toi dans un fauteuil et rend toi complètement paralysé, ensuite tu me diras si ta vie vaut le coup d'être vécue.[/quote]
Ça part peut être d'un bon sentiment le jugement que t'as sur l'handicap mais bizarrement y en a qui te diront que oui, elle vaut la peine d'être vécu. Bon après c'est sur que y a une différence entre une surdité et un syndrome d'enfermement.

 

mickathebest
mickathebest
Chuunin

Re: [Société] L'avortement

[quote=Kerr Smith]mickathebest > Ah nan mais je suis d'accord sur le fait que la femme est en droit de disposer de son corps comme elle l'entend, même si j'ai encore du mal à considérer un "potentiel" être vivant (oui potentiel parce que à en croire la façon dont certains en parlent on aurait plus l'impression d'avoir à faire à un chew-gum) comme étant jetable à souhait.
Bon après quand à savoir si un amas de cellule ou un foetus a déjà une conscience ça c'est un autre débat.[/quote]
Oui le vrai problème est là justement, c'est assez difficile de trancher. Il n'empêche que jusqu'à la naissance, cet être "parasite" en quelque sorte la mère et en est totalement dépendant, on peut presque dire qu'il fait parti de l'organisme de la mère et du coup en quelque sorte est une partie d'elle même..
De la même façon qu'il est gênant de considérer cet être comme jetable à souhait, je trouve ça gênant de pouvoir imposer et décider à la place d'une femme de conserver cet être en elle avec tout ce que ça implique si elle n'en veut pas et que sa présence n'est pas désirée.

D'ailleurs, je réponds un peu à la suite mais c'est pas dans le but de "protéger" l'enfant,  et de justifier l'avortement, de dire qu'il sera malheureux et qu'il vaut mieux qu'il ne naisse pas, c'est plutôt pour contrer l'argument qu'il faut absolument le faire naitre. Pourquoi vouloir obstinément faire naitre un enfant sachant qu'en plus, sa vie risque de très mal démarrer? Ni l'enfant ni la mère ne bénéficieront de cette obligation, on force une femme à donner naissance alors qu'elle ne veut pas, et en plus de ça l'enfant qui en résulte va payer l'addition.

[quote]Nan le truc qui me dérange c'est qu'on sorte l'excuse du pauvre petit enfant pour justifier l'avortement. La gamine en cloque de 16 ans va surtout avorté parce qu'elle a peur, que c'est gênant et que ça trouble sa petite vie bien tranquille d'ado au lyçée. Pareil pour la mère qui aura tendance à s'inquiéter de l'avenir de sa fille. Dans le fond on peut pas lui reprocher d'être égoïste. Mais y a pas forcément de "pauvre petit enfant" dans le sens ou rien ne l'empêche d'accoucher sous X ou de faire en sorte que son enfant soit elevé dans les meilleurs conditions possibles. Et même si c'est pas le cas on a pas forçement un avenir déterminé à la naissance.[/quote]
Voilà c'est ce que je viens de dire avant, c'est pas un argument pour justifier l'avortement, la justification de l'avortement tient uniquement au droit de la femme de disposer totalement de son corps et d'être seule à décider si elle accepte les changements qu'une grossesse apportera à son corps.

Après comme tu dis, il y a cette solution, mais qui reste bien plus compliquée et apporte malgré tout son lot de problèmes, dans le sens où si cette vie est avortée, elle ne commencera pas et l'impact autant physique que psychologique sera moindre sur la femme en question. Dans l'option où elle garde l'enfant, c'est 9 mois à supporter, pour un enfant qu'elle n'élèvera pas, les changements physiques et la souffrance qui va avec, et ensuite la possibilité de frustration de quand même se demander ce que devient son enfant, si le choix était le bon etc etc.
Parce que si la grossesse va à son terme, bah au final qu'elle donne l'enfant ou pas, ce sera le sien et je ne pense pas que ça laisse la mère indifférente.
L'enfant ne va évidemment pas forcément mal démarrer dans la vie, surtout dans le cas d'adoption, mais c'est un cas particulier, dans le cas où l'enfant est conservé par la mère mais non voulu, c'est pas la joie pour commencer.

Bref, c'est surtout la femme qu'il faut considérer et non l'être en voie de devenir un enfant, d'autant plus que ceux qui s'attardent justement sur le futur enfant pour rejeter l'avortement ne réalisent pas vraiment que rien ne vaut une grossesse désirée pour entrer dans la vie dans les meilleures conditions, et que c'est pas forcément une faveur faite à ce futur enfant d'obliger la mère à le mettre au monde. C'est dans ce sens là qu'il faut le prendre, et pas comme une justification.

[quote]Enfin bref tout ça pour dire que l'avortement est un droit, certes, mais que c'est pas non plus l'acte héroïque du siècle.[/quote]
Non seulement ça ne l'est pas, mais à mon avis c'est bien souvent un choix difficile pour la femme même dans le cas où ça lui semble être le meilleur choix. Et je pense que dans ce cas c'est le bon choix.

[quote][quote=mickathebest]Mais écoute si tu trouves n'importe quelle forme de vie supportable et le simple fait d'être en vie comme suffisant, fous toi dans un fauteuil et rend toi complètement paralysé, ensuite tu me diras si ta vie vaut le coup d'être vécue.[/quote]
Ça part peut être d'un bon sentiment le jugement que t'as sur l'handicap mais bizarrement y en a qui te diront que oui, elle vaut la peine d'être vécu. Bon après c'est sur que y a une différence entre une surdité et un syndrome d'enfermement.[/quote]
Oui, évidemment, tout dépend de la personnalité de la personne, de son environnement, du handicape en lui même, de la façon dont elle y fait face et dont ce handicape impacte sur la vie de la personne.
Chacun y réagit différemment, mais certains ont de bonnes raisons de ne pas supporter une telle vie et c'est quelque chose qu'on se doit de respecter, il faut accepter que pour certains, certaines conditions de vie sont trop difficiles à supporter et qu'elles n'en ont clairement pas l'envie/la force.
Tant mieux pour ceux qui trouvent quelque chose à leur yeux qui donne assez de valeur à la vie pour qu'ils s'y accrochent, mais pour d'autres ce quelque chose n'existe pas ou ne leur suffit pas. Pour ces gens là, on n'a pas le droit de dire que leur vie vaut la peine d'être vécue, ils en sont les seuls juges et s'ils disent que non, c'est que c'est non. Tu me diras qu'ils n'ont peut-être pas encore trouvé ce quelque chose et que ça peut arriver ensuite, mais encore une fois, se donner la possibilité de trouver cette chose plus tard reste encore une fois leur choix à eux et eux seuls.
En tout cas ça part en gros HS ce truc.

Dernière modification par mickathebest (20-10-2015 20:50:19)

Si dieu existe, c'est son problème. Mon dieu, mon dieu, délivrez-nous de toutes les religions.

Taijutsu94
Taijutsu94
Bon Genin

  • 1403 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Société] L'avortement

Mickathebest, merci d'exister

Dernière modification par Taijutsu94 (21-10-2015 10:11:35)

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaatchoum

Kerr Smith
Kerr Smith
Nidaime Jounin

Re: [Société] L'avortement

[quote=mickathebest]Oui le vrai problème est là justement, c'est assez difficile de trancher. Il n'empêche que jusqu'à la naissance, cet être "parasite" en quelque sorte la mère et en est totalement dépendant, on peut presque dire qu'il fait parti de l'organisme de la mère et du coup en quelque sorte est une partie d'elle même..
De la même façon qu'il est gênant de considérer cet être comme jetable à souhait, je trouve ça gênant de pouvoir imposer et décider à la place d'une femme de conserver cet être en elle avec tout ce que ça implique si elle n'en veut pas et que sa présence n'est pas désirée.[/quote]
Il me semble qu'il y a tout un système pour que le corps de la mère ne reconnaisse pas comme étranger ce "corps étranger" donc on peut pas vraiment parler d'extension, il y a quand même nouvel être dés le départ. (d'ailleurs ça me rappelle un cours d'embryo qui comparait l'invasion trophoblastique à celle d'une tumeur, c'etait assez marrant XD)
Mais oui quoi qu'on en dise ce "parasite" est dépendant de la mère et lui fait plus la misère qu'autre chose. Est-ce que ça lui donne pour autant le droit absolu de vie ou de mort dessus, peut-être, plus qu'au père en tout cas.

Maintenant on se base sur quoi pour affirmer qu'il y a être humain ? La forme plus ou moins aboutit du foetus, la 1ere respiration, la conscience ? C'est assez abstrait. Je peux tout aussi bien dire qu'un nourrisson de 6 mois a autant conscience d'exister qu'une pomme de terre et pourtant, la mère n'a plus le droit de mort.

Au final on prend la décision qui nous arrange et ça reste completement arbitraire.

[quote=mickathebest]Bref, c'est surtout la femme qu'il faut considérer et non l'être en voie de devenir un enfant, d'autant plus que ceux qui s'attardent justement sur le futur enfant pour rejeter l'avortement ne réalisent pas vraiment que rien ne vaut une grossesse désirée pour entrer dans la vie dans les meilleures conditions, et que c'est pas forcément une faveur faite à ce futur enfant d'obliger la mère à le mettre au monde. C'est dans ce sens là qu'il faut le prendre, et pas comme une justification.[/quote]
C'est pas forçement une faveur mais au fond on est pas nombreux à naitre dans des conditions idéales, et pourtant on a bien la chance (ou la malchance) d'être là. Si demain tu rencontres un adulte né d'un viol qui a plus ou moins bien réussi dans la vie et que sa mère n'avait pas la possibilité d'avorter à l'époque, il aura ni besoin de cette charité ni qu'on remette en question la légitimité de son existence. Quelque chose de monstrueux n'engendre pas forcément une existence monstrueuse.

En tout cas si c'est pas une justification et qu'on se place uniquement du côté de la mère, qui elle souffre, je suis globalement d'accord. Faut juste pas instrumentaliser l'enfant, coté pro comme anti-avortement.

[quote=mickathebest]Tu me diras qu'ils n'ont peut-être pas encore trouvé ce quelque chose et que ça peut arriver ensuite, mais encore une fois, se donner la possibilité de trouver cette chose plus tard reste encore une fois leur choix à eux et eux seuls.[/quote]
C'est exactement ce que j'allai dire. Je ne dis pas que la souffrance des gens ne comptent pas mais le problème de ce choix est qu'il est beaucoup trop subjectif pour qu'on s'y fie, surtout quand il s'agit de quelque chose d'irreversible comme la mort. Autant demander à une victime la peine de son bourreau.

Si ça peut permettre à quelques personnes de trouver cette chose, alors je crois en l'état de droit avec un droit d'être protéger de soi-même.

Dernière modification par Kerr Smith (21-10-2015 14:46:24)

 

mickathebest
mickathebest
Chuunin

Re: [Société] L'avortement

[quote=Kerr Smith]Il me semble qu'il y a tout un système pour que le corps de la mère ne reconnaisse pas comme étranger ce "corps étranger" donc on peut pas vraiment parler d'extension, il y a quand même nouvel être dés le départ. (d'ailleurs ça me rappelle un cours d'embryo qui comparait l'invasion trophoblastique à celle d'une tumeur, c'etait assez marrant XD)
Mais oui quoi qu'on en dise ce "parasite" est dépendant de la mère et lui fait plus la misère qu'autre chose. Est-ce que ça lui donne pour autant le droit absolu de vie ou de mort dessus, peut-être, plus qu'au père en tout cas.[/quote]
Oui c'était une image, je préfère considérer le fœtus comme faisant partie intégrante de la femme même si la biologie dit clairement que c'est un être distinct dès le départ. C'est sûr que c'est une question délicate, après on peut aussi voir dans le sens "autoriser à un autre être de grandir au dépend de son propre corps". ça ne serait plus vraiment un droit de vie/mort sur l'autre mais le droit de mettre à disposition son propre corps pour cet être ou non. 

[quote]Maintenant on se base sur quoi pour affirmer qu'il y a être humain ? La forme plus ou moins aboutit du foetus, la 1ere respiration, la conscience ? C'est assez abstrait. Je peux tout aussi bien dire qu'un nourrisson de 6 mois a autant conscience d'exister qu'une pomme de terre et pourtant, la mère n'a plus le droit de mort.

Au final on prend la décision qui nous arrange et ça reste completement arbitraire.[/quote]
Exactement, c'est bien beau de vouloir sacraliser toute vie humaine mais encore faut-il être capable de définir sans ambigüité ce qu'est une vie humaine.

[quote]C'est pas forçement une faveur mais au fond on est pas nombreux à naitre dans des conditions idéales, et pourtant on a bien la chance (ou la malchance) d'être là. Si demain tu rencontres un adulte né d'un viol qui a plus ou moins bien réussi dans la vie et que sa mère n'avait pas la possibilité d'avorter à l'époque, il aura ni besoin de cette charité ni qu'on remette en question la légitimité de son existence. Quelque chose de monstrueux n'engendre pas forcément une existence monstrueuse.[/quote]
Je suis entièrement d'accord et je n'ai jamais nié ce que tu dis!
Mais quitte à avoir le choix, autant commencer dans les meilleures conditions possibles.
Tu es d'accord qu'il est normal pour des parents d'attendre de se trouver dans une situation favorable pour avoir un enfant dans les meilleures conditions possibles? Quitte à donner la vie, autant le faire avec les meilleures cartes possibles. Quand la question se pose de faire entrer dans la vie un être avec tel malus, c'est normal de vouloir l'éviter. Le après c'est différent, pour un cas où le choix est passé depuis longtemps et la personne déjà là, bah son existence est totalement légitime oui.
J'sais pas si tu vois la différence, le choix est légitime sur le moment, c'est pas une bonne chose de placer volontairement quelqu'un dans ces conditions, même si une personne qui y est sans avoir le choix peut très bien être heureuse.

[quote]C'est exactement ce que j'allai dire. Je ne dis pas que la souffrance des gens ne comptent pas mais le problème de ce choix est qu'il est beaucoup trop subjectif pour qu'on s'y fie, surtout quand il s'agit de quelque chose d'irreversible comme la mort. Autant demander à une victime la peine de son bourreau.

Si ça peut permettre à quelques personnes de trouver cette chose, alors je crois en l'état de droit avec un droit d'être protéger de soi-même.[/quote]
La encore c'est une question épineuse. Faut aussi se dire que la valeur de la vie n'est pas universelle et unique dans le monde entier. Chacun lui accorde une certaine valeur, qui a tendance à être très élevée pour la majorité des gens, logique quand on voit à quel point on essaye de la protéger, mais elle peut en perdre énormément du point de vue d'une personne qui souffre beaucoup.
On ne peut pas affirmer que cette valeur soit assez inestimable aux yeux de n'importe quelle personne pour compenser ses propres souffrances et l'obliger à rester en vie.
Est-ce que c'est vraiment protéger une personne d'elle même que de l'obliger à donner à la vie la même valeur que celle que toi tu lui donnes?
Tu lui imposes plutôt ton point de vue et ton sentiment vis à vis de la valeur de celle-ci et en plus ton jugement est biaisé vu que tu jouis de bien plus de choses positives et supportes bien moins de choses négatives de cette vie que la personne à qui tu t'obstines à vouloir faire adhérer à ton point de vue même si ça part d'un bon sentiment.
J'suis comme toi, j'aimerais bien que tout le monde ait le même point de vue sur la valeur de la vie que toi et moi, et surtout que tout le monde en ait la chance. Mais il faut être réaliste, ce n'est pas le cas, même si cette valeur semble proche pour bcp d'individus, elle varie néanmoins et d'autant plus que la personne se tape les mauvais coté de cette vie.

Si on voit les choses de cette façon, tu as l'impression de protéger la personne d'elle même en considérant la valeur de sa vie comme au dessus de tout le reste, mais surtout en considérant que la valeur que tu accordes à cette vie là est une valeur fixe et universelle, alors qu'elle est personnelle en réalité, elle ne vaut que pour toi.
Et le fait que cette personne ait la possibilité de changer d'avis en continuant à vivre et de potentiellement trouver quelque chose qui rehausse son opinion de la vie, là encore ça reste seulement une possibilité et non une garantie.
Tu obliges cette personne à rester en vie dans l'espoir qu'elle trouve ce quelque chose, mais donc aussi dans l'optique qu'elle puisse finir sa vie sans l'avoir trouvé. Et dans ce cas là tu n'as fait que prolonger ses souffrances.

Quand une personne se trouve dans une situation difficilement supportable, je pense que lui accorder d'avoir sa propre opinion sur la vie et d'agir en conséquence sur la sienne n'est que la moindre des choses. Si on peut au moins lui faire une faveur c'est surement celle là. La suite est imprévisible, et même si la mort est irréversible, c'est tout de même à la personne en question de choisir si elle tente le coup ou si l'espoir de trouver ce quelque chose ne l'intéresse pas. C'est trop facile à mes yeux de dire "accroche toi il y a quand même un espoir" quand on ne le vit pas. On ne mesure pas vraiment ce que ça coute à la personne.

Dernière modification par mickathebest (21-10-2015 22:17:38)

Si dieu existe, c'est son problème. Mon dieu, mon dieu, délivrez-nous de toutes les religions.

Zahia Dehar
Zahia Dehar
Genin

  • 76 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Société] L'avortement

Je suis "[b]POUR [/b]" ! smile

Certains prétendent que l'avortement est un meurtre. Ils disent que la pratique est tout simplement un crime, et il ne devrait pas être utilisé comme une autre forme de contraception. Bien qu'ils n'aient pas entièrement tort, on peut toutefois leur répondre que la question n'est pas de dire si l'avortement est un meurtre. La question, c'est de savoir si un avortement effectuera positivement ou négativement la qualité de la vie, non seulement des enfants à naître, mais aussi de leurs mères.

De plus, si on examine les faits dans leur objectivité, on ne peut que constater que pour la majorité des personnes le choix d'avorter est une décision qu'ils ne prennent pas à la légère. Il y a beaucoup de choses qui sont pertinente en prenant la décision ; si le fœtus est atteint de maladie génétique grave, les problèmes de santé pour la mère impliqués avec naissance, la capacité des parents pour s'occuper du bébé est-ce que cela est-il mieux pour un enfant de n'être né dans une famille qui sait qu'ils ne peuvent pas s'en occuper, ou si l'enfant a des besoins spéciaux, qui n'ont pas les moyens de payer pour les choses dont ils auront besoin ? Selon moi, il ne serait pas juste que l'on ne considère pas les circonstances entières d'une femme qui veut un avortement.

On pourrait encore, si cela ne suffisait pas, ajouter un dernier argument : une étude effectuée par l'OMS a montré qu'une interdiction d'avortement fait peu pour dissuader des femmes qui les cherchent. C'est-à-dire que les taux d'avortement sont semblables dans des pays où c'est légal et ceux où ce n'est pas légal. Malgré le fait que les taux soient similaires, la position juridique d'avortement a grandement affecté les dangers impliqués. Les avortements dans les pays où c'est contraire à la loi sont probables d'être dangereux et exécuté dans des conditions dangereuses. A mon avis, la meilleure façon de réduire des taux d'avortement n'est pas de faire l'avortement illégal, mais faire les contraceptions plus largement disponibles.

En somme: je suis pour l'avortement ou plutôt, je suis pour le choix d'avorter ou non pour une femme.

 

Whitesnow
Whitesnow
Bon Genin

Re: [Société] L'avortement

[quote=Ryuuchan]Je sais que les derniers messages datent un peu, et que je reviens d'entre les morts, mais je peux pas m'empêcher de réagir à vos propos, Light et WhiteSnow.

Si on excepte les cas de violences, peut-être que le papa il veut son bébé. Il a des sentiments, etc.
[b]Mais en attendant, le corps qui porte le bébé, le corps qui subit les changements, qui subit les nausées, les douleurs dorsales, les douleurs ligamentaires, le poids en plus, les douleurs de l'accouchement, la fatigue et douleur d'après l'accouchement (déplacements d'organes, déchirures…), éventuellement les douleurs de l'allaitement (parce que non, l'allaitement c'est pas tout rose avec des papillons, ça peut faire super mal), les éventuels "dérapages" pendant l'accouchement (césarienne, forceps, épisiotomie et j'en passe des moches et des affreuses)… c'est celui de la mère, et ça reste avant tout SON corps. Et il est important que ce soit elle avant tout qui puisse faire le choix de garder l'enfant ou non.[/b]

L'enfant à naître n'a théoriquement aucun droit avant d'être né. Ça en choquera peut-être certains, mais ça permet de protéger la mère et la libre disposition de son corps, afin que l'on ait pas à faire primer le droit de l'un sur le droit de l'autre en cas de problème. Même désirée, la grossesse peut occasionner des changements physiques et psychologiques bouleversants, et les vivre quand on ne le veut pas, je n'imagine même pas l'horreur que c'est.

Alors, même si ça peut faire mal au papa, je trouve plus juste que ce soit d'abord la femme qui ait le choix. C'est son corps. Et mieux vaut renoncer à donner une vie, que de la garder après discussion houleuse avec son conjoint, et de le regretter toute sa vie. C'est bon ni pour les parents, ni pour le gamin...[/quote]
Je suis entièrement d'accord. D'ailleurs à propos de changement, y'a aussi des femmes qui ont les hanches super écartées à vie après ça. Et ça elles kiffent pas forcément.

Bref, tout est dit.
Même si ça fait mal au père (et la mère ça lui fait pas forcément du bien non plus de faire ça, vous croyez quoi ?)
[b]Au passage, les lois qui croient décider pour elles ce qu'elles font de leur corps et de leur vie, elles se torchent avec, et elles ont bien raison.[/b]

C'est le corps de la mère, c'est donc le choix de la mère.

Point barre, débat clos.

Dernière modification par Whitesnow (23-10-2015 17:21:10)

What shall we do with a drunken sailor ?

Lüge
Lüge
Etudiant

  • 1742 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Société] L'avortement

(Quand un mec se masturbe, j'ai jamais vu une foule en colère avec des pancartes qui crient au génocide..)





Je m'incline cette fois. Par contre on vit dans un  monde d'idiotie, ne propose pas l'idée trop haut...

Malgré tout, je suis pour l'avortement. Putain qui a-t-il de mal a tuer un gosse quand on mange les menstruations d'une poule pour déjeuner ? Faut arrêter vos conneries... Non, mais ce qu'il est mal, c'est d'empêcher le libre orbitre parce que ça choque des croyances quelquconques et soporifiques... Je trouve évidemment mieux de tuer la chose (peu importe son âge) que de la forcer a devenir avocat, médecin ou autre connerie qu'on n'a pas réussi nous-même a devenir... Ùn enfant, c'est notre chose, notre créature, on en fait ce que l'on veut (du moins passé un certain âge, il est plus difficile de le faire disparaitre) on doit user de stratagèmes... tel que de le placer en centre d'accueil, lui dire qu'il a été adopté ou encore même l'enroler dans les force de l'armé.


Et puis, même si notre enfant est voulu, on devrait quand même avoir le droit de le tuer, non ? Non mais on parle de gens qui sacrifient des bébés au nom du soleil... normal. Votez Marine et ainsi détruire des peuples... normal... mais quand on veut juste modestement ne pas prendre en charge un enfant... alors la on voit des gens choqués... prêt a nous... tuer !

Et puis, c'est encore un débat stérile actuel, c'est bien le pire... Pourtant les vieux, on s'en bats les steaks de les abandonner dans des centres ou bien de les débrancher... Trouvez l'erreur.... ???

Dernière modification par Lüge (11-01-2017 07:08:22)

No Pasaran.

Necrosis
Necrosis
Bon Genin

  • 87 Messages | Galerie | Recueil | Offline

Re: [Société] L'avortement

Les vieux c'est pas pareil, ils ont vécu contrairement aux petits foetus qui n'ont même pas eu l'espoir d'une semi-vie

Voila c'était pour l'argument "contre" de conservateur qui rêve d'esclavagisme et d'inquisition

En ce qui concerne le "pour" et bien l'avortement (de manière légale) est possible jusqu'à un certain seuil : celui ou le foetus est considéré comme "vivant" (au niveau du développement des organes etc...) donc l'avortement ne tue pas un être vu que le foetus (au stade de l'avortement) n'en est pas un, un peu comme les oeufs brouillés de nos chers beefsteaks qui leur servent de petit dèj. Si on a jamais vu le peuple se révolter contre la résolution du papy boom on n'a jamais vu se plaindre une poule de l'omelette qu'on lui sert au réveil

Celui qui est entrain de tomber, garde toi toujours d'essayer de le rattraper.

MlleChouette
MlleChouette
Excellent Genin

Re: [Société] L'avortement

Pour !
Flemme d'écrire un pavé, et mes arguments sont standards. :x
Je suis pour l'avortement pour des raisons évidentes des droits de la femme, mais aussi pour les droits de décisions car le père est aussi concerné. Je veux dire par là que si les parents ne veulent pas d'un enfant pour une quelconque raison, aussi égoïste soit-elle, c'est à dire qu'ils n'ont juste pas envie d'avoir un gosse, que c'était un accident…
Je me dis qu'il vaut mieux avorter que de laisser l'enfant naître et grandir dans une famille qui ne l'a pas désiré. Je vois la cruauté de ce côté-là : mieux vaut avorter que refuser à l'enfant l'amour de ses parents, car il ne faut pas se leurrer, un bébé en a besoin pour vivre, autrement, il se laisse mourir…
Pendant la guerre, les orphelins étaient nombreux. Il fallait les nourrir. Alors quand les femmes entraient dans la salle, elles nourrissaient bien entendu tout le monde, mais elles s'attardaient davantage sur ceux qui étaient plus proches de l'entrée de la pièce que ceux qui étaient au fond, par manque de temps.
Bémol : on a constaté que les enfants au fond mourraient plus rapidement que ceux qui étaient proches de l'entrée, et effectivement, ils ne bénéficiaient pas de la même dose d'attention maternelle que les autres.
Alors, oui, si on ne veut pas d'un enfant, je pense sincèrement qu'il est mieux d'avorter que de lui infliger ce manque d'amour. Il n'en mourra certainement pas, mais c'est une souffrance continuelle qu'aucun n'a le droit d'hériter, et surtout pas dès le début de son existence.

Dernière modification par MlleChouette (15-01-2017 14:52:50)

« Vous allez finir par vous aimer les uns les autres, bordel de merde ? »

Pied de page des forums